les sauvageonnes de nos campagnes suite...

Je n'avais pas terminé la dernière fois de vous parler des jolis sauvageonnes de nos chemins, vous savez, celles que la pluspart d'entre nous ne regardent même pas et bien souvent les appellent des mauvaises herbes... Oh i'm shoking !

En voici une merveilleuse, une de mes préférées (mais attention, des préférées, j'en ai tout plein !)

fleurs sauvages

la carotte sauvage (famille des ombellifères)

De belles ombelles blanches applaties, avec parfois au milieu un grain de beauté pourpre, comme un petit papillon

fleurs sauvages

Quand elle n'est pas complètement épanouuies, les bords sont légèrement rosés

fleurs sauvages

Je n'ai pas trouvé grand chose sur ses vertus thérapeutiques, à part que ses feuilles sont diurétiques et qu'elle aurait des vertus contre la gueule de bois ! et pourquoi pas ! Chez nous on dit qu'elle rend aimable et aussi les fesses roses !

Si il y en a dans vos chemins, repiquez quelques pieds dans votre jardin, elle allège joliement et à moindre coup n'importe quel massif de fleurs...

Dans la même famille, on trouve le  cerfeuil, le fenouil et la  ciguë ! (entre autres)

 

 

fleurs sauvages

la coronille bigarée (famille des légumineuse)

Une jolie cousine du trèfle, et des petits pois de nos jardins. Elle se reconnait facilement avec son habit de clown des champs bicolore, et puis elle a un si joli petit nom qu'il serait dommage de passer à côté sans en profiter

fleurs sauvages

elle est vraiment mignone avec ses couleurs tendres

 

fleurs sauvages

la marjolaine sauvage (famille des labiées)

 

Vite, vite, c'est le moment de cueillir ses jolies fleurs roses qui poussent dans les terres sèches, bien au soleil, elles sont parfaites pour aromatiser les pizzas, les petites pommes de terre du jardin ou en infusion pour soigner les infections. Elle remplace très bien le thym si vous n'en avez pas au jardin. D'ailleur, elle y mérite une place elle aussi !

fleurs sauvages

C'est une belle aromatique

fleurs sauvages

la ronce des bois (famille des rosacées)

 

Tout est bon dans le cochon la ronce, ses racines en légumes bouilles (bon, en cas de grande disette, ça peut servir !), ses jeunes pousses en salade (idem), ses feuilles en thisane  contre les maux de gorges, aphtes, hémoroïdes..., le jus extrait de ses tiges est calmant, on peut en faire des teintures, sans parler de ses fruits, délicieux à picorer en ballade et divins, en confitures, sur les tartines du matin. Elle n'a qu'un défaut, elle sait se défendre et pigue les bras et rapent les jambes des gourmands. Mais elle  vaut bien quelques sacrifices tellement elle est bonne.

fleurs sauvages

et en plus, ses fleurs sont magnifiques !


Je vous souhaite un week-end fleuri

 

 

Commentaires

  • merci de ton passage sur mon blog ,les fleurs de carottes dans le potager sont celles qui me restaient de la saison passée, dans les champs où ,es bords des chemins , elles ont été fauchées ,dommage car j'adore faire des bouquets avec

Les commentaires sont fermés.