Sardines et Azulejos...

 Forte de son aventure à Barcelone l'année dernière  ici et ici, la famille Mauvaises Herbes à renouvelé l’expérience encore plus au sud en passant quelques jours à Lisbonne la semaine dernière. Le temps de trier les quelques 1000 photos prises de cette magnifique et étonnante ville, voici pour vous un petit aperçu qui j'espère vous donnera envie d'y aller:

Lisbonne est comme un immense jardin vagabond, où à chaque coin de chemins, on va découvrir une petite merveille. Au premier abord, on se demande ce qu'on fait ici ! puis, au détour d'une rue pavée, un tram vieux comme le monde déboule à toute bringue, et file à toute allure remonter une colline  en rasant les murs et les touristes en goguette. Il faut savoir que cette ville est construite sur 7 collines, on monte et on descend, on remonte et on déambule dans les ruelles, en découvrant à chaque pas ou presque de petites merveilles sur les murs,  des vues fantastiques sur le Tage lorsqu'on arrive sur une esplanade, des ornements sur les pavés des trottoirs et  des monuments d'une belle architecture et riches de l'histoire de la ville :

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

Evidemment, nous sommes des touristes, donc nous faisons les boutiques (enfin, surtout moi) :

voyages

la boutique de morue !

(je voudrais la 3ème en partant du bas au fond à droite s'il vous plait !)

voyages

l'enseigne de l'antiquaire...

voyages

la boutique de graines

(il n'y avait pas de graines de mauvaises herbes, j'ai vérifié !)

voyages

la boutique de souvenirs chinois...

voyages

Emile Zola n'aurait pas renié cette jolie devanture...

voyages

voyages

la conserverie de Lisbonne

(La sardine y est célébrée avec tous les accompagnements possibles...)

voyages

voyages

la boutique typiquement portugaise...

voyages

et le clou du spectacle, la boutique de fleurs en plastique !

(je n'en croyais pas mes yeux...)

Bien sûr, impossible de passer à côté des célèbres azulejos, ces carreaux de faïence colorés qui donnent bonne mine aux maisons, aux rues, aux monuments et le sourires aux passants, il y en a de partout :

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

Et puis, il y a l'église du Carmo, dont le toit s'est écroulé lors du tremblement de terre d e 1755, elle est restée en l'état, et entrer dans une église à ciel ouvert, c'est quelque chose :

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

voyages

Quelques rencontres étonnantes :

voyages

voyages

voyages

si quelqu'un connait le truc, je suis preneuse...

Et enfin, quand on en a pleins les pattes de marcher sur ses petits pavés patinés par le temps, quand on a grimpé 2 ou 3 collines de la ville en redescendant par des escaliers tortueux, qu'il est bon d'emprunter les transports en commun :

voyages

voyages

le tram,

voyages

le funiculaire,

voyages

voyages

voyages

voyages

ou l’ascendeur, de Santa Justa.

 

Lisbonne c'est ça :

voyages

tout est réuni: le linge, les azulejos et les fausses fleurs !

trop kitch et trop chouette !

A suivre...

Commentaires

  • Superbe ... quel voyage !!! cela donne très envie d'aller voir ces merveilles. J'admire les azulejos... merci de nous faire rêver. Bises

  • Merci pour ce voyage en photos, très agréable. Belle journée et bon week-end ;-)
    Biz

  • Cécile, quel plaisir de te lire, effectivement, c'est une destination superbe...
    Laly, Voyage en photos, j'aime bien... merci de ta visite, bon week-end à toi aussi...

  • Sublime voyage dans sublime ville et...sublime reportage. T'as piloté ça de façon im-pèk- Cardamine ! ça donne carrément envie d'y aller ; j'ai un gros coup de coeur pour l'église à ciel ouvert...L'atterrissage est pas trop dur maintenant ?

  • Merci Aline, pour ton sublime commentaire ! Si tu as l'occasion, vas y, tu ne le regretteras pas. Dans l'église, il y a même une momie, la même que celle de Raspar Capac dans Tintin et les 7 boules de cristal ! et l’atterrissage ? quel atterrissage ? Je plane encore de cette belle découverte...

  • Quel voyage et je commence vraiment à comprendre le lyrisme de nos ouvriers portugais quand ils parlent de chez eux. Merci de me donner un sujet de conversation avec eux, je vais leur montrer, cela leur fera plaisir de voir une de mes copinautes admirer leur capitale.
    Bises

  • Sabina, tu pourras leur dire qu'ils ont une très belle capitale dont ils peuvent être fiers... Bises

Les commentaires sont fermés.